Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3830

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
16/02/2018

Le regard des Français sur la dette et le déficit public

Alors qu’ils se déclarent inquiets en pensant au déficit public et à la dette de l’Etat (à 75%), les Français n’ont jamais été aussi peu à se dire prêts à faire des efforts pour redresser les comptes du pays : ceux-ci représentent à peine 40% aujourd’hui, alors qu’ils étaient 49% en juillet 2017 et jusqu’à 67% en juillet 2012. Face à ce constat, la marge de manœuvre de lutte contre la dette semble être du côté de la dépense publique. A cet égard, 48% des Français estiment que la santé publique est le domaine prioritaire où il faut améliorer l’efficacité de la dépense, devant l’éducation (37% de citations), les politiques de l’emploi (36%) et la sécurité intérieure (30%). Dans ce contexte, 45% des personnes interrogées s’attendent à ce que le Président de la République et le Gouvernement parviennent à faire diminuer la dépense publique d’ici à la fin du quinquennat, et 40% pronostiquent une baisse de la dette publique.
Opinion et Stratégies d'entreprise
16/02/2018

« Balises d’opinion » #17 - Les Français et le pouvoir d’achat

Interrogés sur la manière dont ils vivent avec leurs revenus, 42% des Français déclarent bien « s’en sortir » (6% « très bien » et 36% « assez bien »), quand 37% s’en sortent « tout juste » et 21% s’en sortent « mal » (16% disent avoir souvent des difficultés à boucler leurs fins de mois et 5% ne jamais y arriver). Ce ressenti de sa propre situation financière semble coïncider avec les positionnements politiques puisque les plus fortes proportions de personnes estimant « mal » s’en sortir avec leurs revenus se déclarent proches de La France Insoumise (35%) et du Front National (30%) alors que les sympathisants de La République en Marche font figure de mieux lotis (seulement 6% disent mal s’en sortir avec leurs revenus). Au niveau sociodémographique, les populations les plus précaires se trouvent parmi les 18-24 ans (36% s’en sortent « mal » avec leurs revenus »), les catégories populaires (33%) et les chômeurs (51%).

Parallèlement, presque la moitié des Français (46%) dit tout de même faire confiance à Emmanuel Macron et au Gouvernement pour améliorer la situation économique du pays. Le pronostic se révèle en revanche moins optimiste pour le pouvoir d’achat des ménages, seul un quart de personnes interrogées (25%) estimant que l’exécutif sera en mesure de l’améliorer. Ces perceptions varient logiquement selon la situation des interviewés : ceux qui s’en sortent le mieux avec leurs revenus se montrent plus confiants (61% de ceux qui s’en sortent « bien » attendent une amélioration de la situation économique) alors que les plus précaires n’escomptent que marginalement une embellie pour leur pouvoir d’achat (15%).
Opinion et Stratégies d'entreprise
15/02/2018

Les Français et le bien-être des animaux

Dans un contexte général où l’intérêt pour la question de la condition animale est croissant, l’Ifop et la Fondation 30 Millions d’Amis se sont intéressés à l’opinion des Français au sujet d’un certain nombre de propositions destinées à favoriser le bien-être des animaux. Le sondage réalisé auprès des Français montre un souci du bien-être animal largement majoritaire dans la population et même en progrès quant à l’interdiction de certaines pratiques envers les animaux.
Opinion et Stratégies d'entreprise
14/02/2018

Le tableau de bord des personnalités Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio - Février 2018

La vague de février du tableau de bord des personnalités Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la stabilité de la cote de la popularité du leader du classement Nicolas Hulot, livre les enseignements suivants :

64% des Français déclarent avoir une bonne opinion de Nicolas Hulot (stable), tandis que 31% en ont une mauvaise (-1). La cote de popularité du ministre de la Transition écologique et solidaire reste stable malgré les révélations autour d’une supposée agression sexuelle par le passé et demeure en tête du classement. Son confrère Gérald Darmanin, qui a de son côté fait l’objet d’une plainte pour viol, ne subit pas la même « sentence » auprès de l’opinion : le ministre de l’Action et des Comptes publics recueille 24% de bonnes opinions (-3) et 31% de mauvaises opinions (+9). Les tourments rencontrés par certains membres du gouvernement n’ont vraisemblablement pas d’impact sur l’image que renvoient les deux têtes de l’exécutif. Le président de la République Emmanuel Macron occupe toujours la deuxième place du classement avec 58% de bonnes opinions (-1), tandis que son Premier ministre progresse de 3 points, atteignant 55% de bonnes opinions et la quatrième place.

Dans les rangs de l’opposition, Laurent Wauquiez capitalise sur les victoires des candidats des Républicains lors des deux élections législatives partielles ayant eu lieu récemment. 41% des Français déclarent en avoir une bonne opinion, soit un score en hausse de 7 points. Le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes progresse parallèlement de 20 points auprès des sympathisants des Républicains (83% d’opinions favorables), ce qui n’est pas le cas d’autres personnalités comme Valérie Pécresse (58%, -10) ou Xavier Bertrand (49%, -19). Il perd en revanche de justesse le duel qui l’oppose à l’actuelle présidente de la Région Ile-de-France auprès des Français – 42% d’entre eux le préférant contre 44% optant pour Valérie Pécresse – malgré un avantage très net auprès des soutiens de l’ex-UMP (74%-25%). Mais Laurent Wauquiez domine enfin la présidente du Front National Marine Le Pen dans un autre duel de préférence (62%-25%).