Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3465

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
23/01/2017

Les Français et la primaire organisée par le Parti Socialiste

A la veille du premier tour de la primaire organisée par le Parti Socialiste, Manuel Valls apparait en position de force eu égard aux représentations qu’il évoque chez les Français : sa stature et son expérience sont ses atouts. L’ancien Premier ministre est ainsi le candidat majeur de la primaire à qui les sympathisants de gauche prêtent le plus la capacité à affronter François Fillon et Marine Le Pen (35%, contre 20% pour Arnaud Montebourg et 13% pour Benoît Hamon) et lui reconnaissent le plus une stature présidentielle (35%). A contrario, Benoît Hamon est vu comme le plus sensible aux préoccupations des Français (28%). Sur les autres dimensions, à savoir la capacité à rassembler la gauche et à réformer le pays, le trio de tête de la primaire de gauche fait globalement jeu égal, avec un léger avantage à Manuel Valls sur la capacité à réformer (25%). Enfin, concernant la primaire elle-même, près de deux tiers des Français approuvent la décision de Jean-Luc Mélenchon (66%) et d’Emmanuel Macron (63%) de ne pas d’y présenter.
Opinion et Stratégies d'entreprise
20/01/2017

Participation et motivations du vote à la primaire du Parti Socialiste – Vague 2

A l'instar des deux enquêtes sur la primaire des Républicains précédemment réalisées par l'Ifop pour la Fondation pour l'I‎nnovation Politique, celle-ci a fait réaliser en janvier une étude de référence auprès de 7 000 personnes sur la primaire organisée par le Parti Socialiste.

Les électeurs se distinguent par une plutôt bonne connaissance des règles du scrutin : 45% connaissent la date exacte du premier tour et 77% les contours du corps électoral invité à participer, à savoir toutes les personnes inscrites sur les listes électorales. Auprès des électeurs certains d’aller voter ou tangents, les principales raisons de leur participation sont l’importance de la participation citoyenne à leurs yeux (citée par 49%) et la volonté de désigner le candidat ayant le plus de chances de victoire (48%), preuve qu’il s’agit d’un vote motivé, à rebours des discours sur la mort programmée du Parti Socialiste.
Opinion et Stratégies d'entreprise
20/01/2017

La proximité des sympathisants FN aux idées de M. Maréchal-Le Pen et F. Philippot

Interrogés sur les deux courants qui s’opposent au sein du Front National, les sympathisants frontistes (762 sur la totalité de l'échantillon représentatif de la population nationale) se disent en majorité plus proches des idées et valeurs défendues par Marion Maréchal-Le Pen (52%) que de celles portées par Florian Philippot (29%), 19% se déclarant aussi proche des unes que des autres. Dans le détail, le positionnement de Marion Maréchal-Le Pen se révèle plus porteur chez les plus jeunes (66% chez les moins de 25 ans) et diminue avec l’âge, les sympathisants frontistes les plus âgés étant partagés entre la doctrine MMLP (39%) et celle de Florian Philippot (35%). L’effet fief joue également, le vice-président du Front National obtenant son meilleur taux d’adhésion dans le Grand Est (34%) et son moins bon résultat en PACA et Languedoc (22%), une terre fortement marquée par l’influence de Marion Maréchal-Le Pen et de son grand-père. Enfin, celle-ci obtient le plus haut taux d’adhésion à ses valeurs parmi les catholiques pratiquants (69%).
Opinion et Stratégies d'entreprise
19/01/2017

Le tableau de bord des personnalités Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio - Janvier 2017

La vague de janvier du tableau de bord des personnalités Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la domination contrastée d’Arnaud Montebourg, livre les enseignements suivants.


<  Bernard Cazeneuve ne sera resté que peu de temps en tête du classement des personnalités. Pourtant stable avec 56% de bonnes opinions ce mois-ci, sa cote de popularité est notamment inférieure à celle d’Arnaud Montebourg, nouveau leader, qui en recueille de son côté 60%, en hausse de 9 points. Le candidat à l’investiture du Parti Socialiste devance ainsi auprès des Français ses autres concurrents, l’ancien Premier Ministre Manuel Valls (45% de bonnes opinions, -4), Benoît Hamon (40%, +3) ou encore Vincent Peillon (33%, non testé le mois dernier). Dans la perspective de la primaire organisée par le Parti Socialiste, la hiérarchie n’est cependant pas la même auprès des sympathisants du mouvement, appelés à se déplacer les 22 et 29 janvier prochains. C’est Manuel Valls qui domine alors auprès de cette cible (78%, +1), devant Arnaud Montebourg (73%, +6), Benoît Hamon (66%, +15) et Vincent Peillon (58%).


<  S’agissant des autres forces politiques, les autres candidats déclarés à l’élection présidentielle connaissent des fortunes diverses. Jean-Luc Mélenchon recueille 49% de bonnes opinions (stable), tandis qu’Emmanuel Macron en bénéficie de 53% (+2). Sur la droite de l’échiquier politique, François Fillon semble toujours pâtir de la polarisation des opinions à l’approche du scrutin (45% auprès de l’ensemble des Français, -3 ; 85% auprès des sympathisants des Républicains, stable). Marine Le Pen est quant à elle en hausse, bien que toujours minoritaire auprès de l’ensemble des Français (33%, +3). Le soutien que lui porte les sympathisants du Front National est plus que jamais élevé (98%, +4).