Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe
3780

Publications en Opinion et Stratégies d'entreprise

Opinion et Stratégies d'entreprise
14/12/2017

« Balises d’opinion » #10 - Les Français et les propositions de Jean-Michel Blanquer pour l’école

Les Français se montrent largement favorables aux dernières propositions du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer. Ainsi, plus de neuf personnes sur dix (94%) se déclarent favorables à l’interdiction des téléphones portables dans les salles de classe en primaire et au collège, quand la possibilité de recourir davantage au redoublement trouve écho auprès de 83% des interviewés. Aussi, près de trois quarts des Français (77%) se positionnent contre le port de voile chez les parents d’élèves encadrant les sorties scolaires. Au regard de la proximité politique, les sympathisants des Républicains et du Front National se montrent particulièrement favorables à cette dernière proposition (à respectivement 91% et 96% d’adhésion).

Opinion et Stratégies d'entreprise
13/12/2017

Le tableau de bord politique- Les personnalités- Décembre 2017

La vague de décembre du tableau de bord des personnalités Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la domination de Nicolas Hulot malgré une actualité bien remplie, livre les enseignements suivants. 

<   Après la polémique sur l’autorisation de l’utilisation du glyphosate dans l’Union Européenne et alors que se profilent des dossiers potentiellement explosifs (conférence onusienne sur le climat, aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes), Nicolas Hulot domine toujours le classement des personnalités. 70% des Français déclarent avoir une bonne opinion du Ministre de la Transition écologique et solidaire, soit un résultat en hausse de deux points par rapport au mois précédent et qui le place nettement devant son dauphin, le maire de Bordeaux Alain Juppé (59%, -1). Si l’on excepte Edouard Philippe, la ministre des Sports Laura Flessel et le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian sont les deux autres personnalités du gouvernement à figurer dans le top 10 de ce classement, recueillant respectivement 52% (-2) et 51% (-1) de bonnes opinions, en 6e et 7e position. 

<   L’année se termine finalement dans une conjoncture favorable pour les deux têtes de l’exécutif. 57% des personnes interrogées déclarent avoir une bonne opinion d’Emmanuel Macron, soit un score supérieur de cinq points à celui observé le mois dernier. Le Président de la République double alors son Premier Ministre dans le classement et accède au podium. En hausse de deux points, Edouard Philippe recueille de son côté 56% de bonnes opinions. Au-delà de ces chiffres, le chef de l’Etat semble davantage contenter les Français que ses prédécesseurs. Emmanuel Macron remporte en effet le duel qui l’oppose à François Hollande, 65% des personnes interrogées le préférant à l’ancien secrétaire du Parti Socialiste. Il remporte également sa confrontation face Nicolas Sarkozy : 61% des personnes interrogées penchant pour lui, plutôt que pour l’ancien président des Républicains.
Opinion et Stratégies d'entreprise
12/12/2017

Le tableau de bord de la transformation de la France - Vague 3

La transformation en marche mais en attente d’un récit.

Les six premiers mois du quinquennat n’ont pas atténué le risque, observé en juin dernier, d’une transformation réservée à une France optimiste. C’est même l’inverse qui se produit. La transformation n’est, certes pas contestée dans sa légitimité mais son mode opératoire semble moins bien compris. Après ces derniers mois d’action, on a le sentiment que s’installe une forme d’usure mêlée d’impatience à l’égard d’un débat suscitant aujourd’hui davantage de réflexes d’inquiétude et d’incompréhension que d’espoir. L’ambition de la transformation est très exigeante, car elle est associée à un temps long. Or elle doit faire face à l’impatience de résultats, celle du temps court. En six mois, le besoin de protection et le repli identitaire ont gagné du terrain. A la montée du scepticisme dans les classes moyennes et les classes populaires s’ajoute l’inquiétude croissante concernant l’avenir du pays, et notamment sa capacité à offrir des perspectives positives aux générations futures.
Opinion et Stratégies d'entreprise
08/12/2017

« Balises d’opinion » #9 - Les Français et l’image du parti Les Républicains

L’image du parti Les Républicains accuse une détérioration sensible de son image auprès des Français : seul un tiers des Français (32%) estime aujourd’hui que le parti s’oppose suffisamment au gouvernement, contre 56% (soit une baisse de 24 points) au lendemain du congrès de refondation de l’UMP en mai 2015. L’image du parti se dégrade également sur sa crédibilité, sa proximité vis-à-vis de la population et son état-major : 30% jugent que LR a un projet pour la France (-8 points), 27% qu’il est proche des préoccupations des Français (-3) et 23% qu’il a des dirigeants de qualité (-17). Les perspectives d’avenir ne sont pas plus roses : un tiers seulement des Français (32%) considère que Les Républicains ont des chances de revenir au pouvoir en 2022. Si, à ce titre, les sympathisants LR croient davantage en leur succès à la prochaine élection présidentielle (75%), l’image du parti se dégrade également au sein de cet électorat.