Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 10.11.2017

« Balises d’opinion » #5 - Les Français et la commémoration de différents événements historiques

Le sondage Ifop-Fiducial réalisé pour CNews et Sud Radio montre que les Français s’inscrivent dans une logique commémorative. La commémoration de différents événements historiques est ainsi plébiscitée, notamment les deux grands traumatismes européens du XXe siècle : 93% des Français approuvent la commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) le 8 mai, et 89% l’armistice de la Première Guerre mondiale (1914-1918) le 11 novembre. De plus, la commémoration annuelle de ces deux événements, déjà instituée, ne génère aucun clivage entre les diverses tendances politiques.

Pour autant, le sondage établit une hiérarchie claire entre les différents événements historiques proposés, puisque la commémoration des attentats de janvier 2015 et du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis arrive en troisième position (53%), loin derrière la fin de la Seconde Guerre mondiale et l’armistice de la Première Guerre mondiale. Pour autant, et bien qu’ils soient très récents, une majorité de Français souhaiteraient les voir commémorés annuellement, devant les accords d’Evian mettant fin à la guerre d’Algérie le 18 mars 1962 (44%) et les événements de Mai 68 (36%).

La commémoration de ces deux derniers événements historiques génère plus de clivage politique : 60% des sympathisants du Parti Socialiste se positionnent en faveur de la commémoration annuelle des accords d’Evian, contre seulement 30% chez les proches des Républicains ; de même, plus d’un partisan de la France Insoumise sur deux appelle de ses vœux la commémoration de Mai 68 (54%) contre seulement 16% chez les Républicains.

Enfin, si la commémoration annuelle de Mai 68 n’est approuvée que du tiers des Français (36%), l’importance qui lui est accordée dans l’histoire récente de France relativise ce chiffre : ainsi, près de quatre Français sur cinq (78%) le jugent important, dont 88% chez les partisans de la France Insoumise et 86% pour les proches du Parti Socialiste.

Echantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI - Computer Assisted Web Interviewing) du 7 au 8 novembre 2017.

AVEC:  Fiducial / CNews / Sud Radio

Nous contacter

Frédéric Dabi Frédéric Dabi :
DGA - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email
Jean-Philippe Dubrulle :
Chef de groupe - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38