Opinion et stratégies d'entreprises Consumer Services Santé Media et numérique Luxe

Sondage 16.02.2017

Le tableau de bord des personnalités Ifop et Fiducial pour Paris Match et Sud Radio - Février 2017

La vague de février du tableau de bord des personnalités Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, marquée par la baisse spectaculaire de la cote de popularité de François Fillon, livre les enseignements suivants.

- Lesté par les révélations sur les emplois présumés fictifs accordés à son épouse et à ses enfants, François Fillon subit une très forte baisse ce mois-ci. Le candidat des Républicains à l’élection présidentielle de 2017 voit sa cote de popularité descendre à 26% de bonnes opinions, en reflux de 19 points par rapport à janvier. Il s’agit de la troisième plus forte chute enregistrée dans ce baromètre lancé en 2003, après celles subies par Dominique Strauss-Kahn en juin 2011 (-32 points) et par Jérôme Cahuzac en avril 2013 (-21 points). François Fillon garde le soutien d’une majorité de sympathisants des Républicains (73% de bonnes opinions, -12). Mais cette chute de popularité touche principalement les électorats centristes (-33 points auprès sympathisants du MoDem, -39 auprès de ceux de l'UDI), à savoir des électorats attachés à la maîtrise des dépenses publiques et à la morale en politique, et qui n'étaient d'ailleurs pas acquis de fait à François Fillon. Parmi les noms qui circulent pour éventuellement le remplacer en cas de renoncement, Alain Juppé apparaît comme la personnalité la plus populaire (58%, stable), nettement devant François Baroin (44%, +7) ou Bruno Le Maire (43%, +3).

- A gauche, la victoire de Benoît Hamon à la primaire organisée par le Parti Socialiste lui a permis de donner du crédit à son image. L’ancien Ministre de l’Education nationale de François Hollande atteint ce mois-ci la cinquième place du classement avec 50% de bonnes opinions (+10), s’agrégeant notamment l’appui d’une très large majorité de sympathisants du Parti Socialiste (83%, +17). Ce « nouveau » crédit lui permet ainsi de dominer Jean-Luc Mélenchon dans le duel de préférence qui les oppose. 55% des Français déclarent le préférer au leader de la France Insoumise (contre 38% penchant dans l’autre sens). C’est en revanche insuffisant s’agissant du duel l’opposant à Emmanuel Macron. 42% des Français se positionnent sur Benoît Hamon, tandis que 51% déclarent préférer le leader d’En Marche !. Le rapport de forces est en revanche en sa faveur auprès des sympathisants de gauche (53%-46%), segment crucial dans la perspective du premier tour de l’élection présidentielle de 2017.

Echantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, catégorie socio-professionnelle, niveau d'éducation) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont eu lieu par téléphone du 10 au 11 février 2017.

AVEC:  FIDUCIAL / PARIS MATCH / SUD RADIO

Nous contacter

Frédéric Dabi Frédéric Dabi :
DGA - Département Opinion et Stratégies d'Entreprise
Email


tél : (33) 01 45 84 14 44
Fax : (33) 01 45 84 93 38